L’’influence du sol agricole sur la santé humaine et la sécurité alimentaire
29 mar. 2021

Probelte - Nouvelles - L’’influence du sol agricole sur la santé humaine et la sécurité alimentaire

L’’influence du sol agricole sur la santé humaine et la sécurité alimentaire

Comment les sols conditionnent-ils la santé humaine? A priori, la relation n’est pas si simple à comprendre, voire à apprécier. Néanmoins, elle existe. La façon de traiter les sols, leur conservation et leur exploitation agissent directement sur deux thèmes basiques: la quantité et la qualité des aliments qui arrivent à notre table. L’activité biologique du sol et sa santé influent à leur tour sur les propriétés nutritives et la possibilité de produire des aliments écologiques et Bio, entre autres. 

Qu’est-ce que la sécurité alimentaire?

La FAO explique que « la sécurité alimentaire consiste à assurer à toute personne et à tout moment un accès (physique, social et économique) aux aliments suffisants, sûrs et nutritifs pour couvrir ses besoins nutritionnels et les préférences culturelles pour une vie saine et active ». Quantité, sécurité et qualité: ces trois aspects sont essentiels dans l’alimentation, comme nous pouvons l’observer. 

L’accès peut être soutenu avec la quantité d’aliments, et c’est pourquoi l’attention doit être portée sur la productivité (en plus d’autres questions qui n’interviennent pas dans ce texte). La sécurité traite des aliments qui ne supposent aucun risque, généralement posés par la pollution de ces deniers ou le mauvais état dans lequel ils sont susceptibles de se trouver. La qualité traite de la capacité nutritionnelle, de la composition et de la biodisponibilité des aliments. Toutes ces caractéristiques sont directement liées à la santé du sol.

Quelle est la relation entre le sol et la santé humaine?

Nous allons observer la relation des sols agricoles avec notre santé selon les aspects énumérés par la FAO.

La relation du sol avec la quantité d’aliments disponibles 

Il s’agit probablement du plus simple à comprendre: la santé du sol influence directement la productivité de ce dernier, comme nous l’avons indiqué ci-avant. Lorsque nous parlons de santé du sol, nous nous référons à sa qualité en tant que substrat productif. La mauvaise ou la bonne qualité peut provenir de sa composition physique et chimique (pH, quantité de matière organique, quantité de sels), physique et structurelle (la composition en argiles, graviers, roches, sa disposition, sa capacité de drainage ou encore la composition et l’activité biologique qu’elle contient (l’existence d’organismes bénéfiques ou nocifs dans le sol), entre autres. Ces caractéristiques sont directement liées à la production écologique et Bio, ainsi qu’aux propriétés des aliments produits. 

De plus, et il s’agit d’un fait important, la qualité du sol dépend de la culture dont il est question, puisque toutes les espèces n’ont pas les mêmes besoins. Une santé optimale du sol pour la culture adéquate est nécessaire pour permettre d’assurer la production dans un monde où la population est croissante. Mais il faut également disposer de sols sains pour produire la variété nécessaire et en quantité suffisante d’aliments pour tout le monde. 

La relation du sol avec la sécurité des aliments

Il existe deux dangers essentiels pour la santé d’un sol et la manifestation sur les aliments lors de leur consommation. Le premier danger est lié aux traitements réalisés sur les plantes. Un sol pauvre engendre un état insalubre de la plante, ce qui risque d’entraîner une production plus faible ou bien ouvrir la porte aux maladies. Pour lutter contre cela, l’agriculteur doit parfois utiliser des produits protecteurs ou promoteurs susceptibles de nuire à l’être humain. Il existe des contrôles stricts afin d’éviter que lesdits produits soient présents sur notre table. Mais le risque est toujours présent. 

Le deuxième danger échappe en grande partie au contrôle de l’agriculteur et peut parfois se retrouver sur notre table: la présence de certaines substances toxiques dans le sol, de temps à autres en raison de sa nature et par contamination. Cela est dû à la physiologie végétale, qui peut accumuler ces substances en fruits et tissus variés de la plante. Un sol sain est nécessaire pour éviter cela.

 

La relation du sol avec la qualité des aliments et la santé végétale 

Le sol est l’un des principaux responsables du développement de la plante, comme c’est le cas pour la production ou la sécurité. Bien que ce ne soit pas une règle générale, plus une plante est saine, plus son apport nutritionnel est élevé. Elle est également plus visible, agréable et savoureuse. Cela s’explique du fait que la plante, face à une situation de stress, active divers moyens de défense et consomme ses ressources pour sa défense. Lesdites défenses vont généralement à l’opposé de ce que les êtres humains considèrent acceptables pour un aliment. 

D’autre part, si le sol est en mauvaise santé, les maladies peuvent entraîner des dommages importants ou non, qui agissent sur la qualité des aliments, en particulier sur la partie observable. Et cela sans parler des éventuels effets secondaires indésirables (mauvais goût, mauvaise texture, mauvaise apparence, etc.). En résumé, un sol sain est nécessaire pour assurer la santé végétale, qui est représentée par la physiologie de la plante.

Miser sur la santé du sol est la première étape pour protéger la santé humaine

Veiller sur la sécurité alimentaire passe par différentes nuances sociales, législatives, agronomiques, productives, logistiques, etc. parmi lesquelles se trouvent sans aucun doute, la protection des sols. C’est la seule manière d’assurer les trois points détaillés ci-avant.

S’il n’est pas possible de travailler pour obtenir une bonne santé du sol, il sera impossible d’atteindre les objectifs nécessaires pour alimenter l’ensemble de la population de manière suffisante et avec la qualité adéquate. C’est pourquoi la sécurité alimentaire et la santé humaine ont toujours leur origine dans le sol, avec les agriculteurs et les cultures qui alimentent l’humanité. 

 

Comparte

derrière