Comment contrôler les nématodes sur des cultures d’agrumes de manière biologique?
24 mar. 2021

Probelte - Nouvelles - Comment contrôler les nématodes sur des cultures d’agrumes de manière biologique?

Comment contrôler les nématodes sur des cultures d’agrumes de manière biologique?

Les nématodes peuvent entraîner un grave problème sur nos cultures. Leur action vorace sur ces dernières provoque l’apparition de différentes maladies. La fin est la même pour tous les cas de figure: la perte de production de l’agrume, sauf s’il est possible de contrôler les nématodes à temps. Comment cela est-il possible?

Que sont les nématodes et que provoquent-ils?

Les «vers», ou nématodes, sont des animaux présents de manière cosmopolite, qui jouent des rôles importants sur les cycles agronomiques. Ils appartiennent à plusieurs phyles, classifications, faisant de ce mot une sorte de fourre-tout biologique si l’on parle de manière colloquiale. Ils coïncident cependant sur un point important: le dommage qu’ils causent sur les agrumes. 

Avant d’être attaquées, les plantes présentent en général une symptomatologie confuse et vague, ce qui représente souvent l’un des principaux problèmes existant pour diagnostiquer correctement leur infection. Étant donné que la majorité attaque les racines, les effets sur la partie aérienne du végétal peuvent être confondus avec des carences nutritionnelles ou des maladies d’autre type. Parmi les symptômes les plus typiques se trouvent le jaunissement des feuilles, le nanisme, la maturation précoce ou tardive des fruits, la fanaison, défoliation, la nécrose des tissus ou l’apparition de galles sur les racines ou autres parties de la plante. 

Contrôle des nématodes: qu’est-il possible de faire?

Il existe deux approches au problème: la prévention et le traitement. Par défaut, il est toujours préférable de prévenir. Le traitement engendre dans tous les cas une perte de santé et de productivité de la culture. Il est donc toujours préférable d’opter pour la sécurité de la santé de nos agrumes contre les nématodes avant de traiter son infestation.

Il existe des traitements et des préventions contre les nématodes pour tous les besoins, mêmes pour les cultures écologiques. Le choix dépendra de l’agrume, du type de culture manipulée, de son extension et de son installation (type d’irrigation, etc.) et de l’état dans lequel se trouve la culture.

Comment prévenir les nématodes sur les agrumes?

La première étape pour prévenir une infection de ces animaux consiste à conserver une culture saine. Les arbres, et particulièrement les agrumes, sont assez efficaces pour contrôler biologiquement les infestations. Le problème se pose lorsque l’infection grandit et que la capacité de défense des arbres déborde. Les excès d’engrais, d’irrigation les sols mal gérés ou autres facteurs qui stressent l’agrume agissent alors contre l’arbre.

Une bonne manière de commencer avec la prévention est d’utiliser des techniques innovantes d’engrais qui permettent de conserver une rhizosphère saine, soit la zone représentée par la racine et les organismes symbiotes. Il sera alors plus difficile que l’infection due aux nématodes ne devienne incontrôlable. Pour conserver une bonne santé de la racine, les produits biotechnologiques comme Bulhnova, basés sur des microorganismes qui favorisent la croissance, sont les meilleurs alliés.

L’importance d’avoir une bonne activité biologique dans le sol ainsi qu’une microflore renforcée limite l’attaque des nématodes. Cela est indispensable, puisque prendre soin du sol des cultures est essentiel afin d’éviter le mal-être de la racine, et donc, la venue des nématodes. 

Une autre option de contrôle biologique consiste à utiliser des espèces prédatrices. Cela sert de prévention tout autant que de traitement et est prévu à moyen et à court terme. Il existe en effet des espèces prédatrices de nématodes sans danger pour les cultures qui permettent de créer un équilibre biologique bénéfique lorsqu’il s’agit de prévenir l’infection.

Comment traiter les nématodes

Il existe de nombreux nématicides à disposition, dont beaucoup servent pour une culture bio, comme les spores dont nous avons parlé auparavant, qui préviennent et favorisent l’élimination d’une infection. Il existe également des produits spécifiques, basés sur des substances chimiques capables d’éradiquer l’infestation, dont les nématostatiques, qui servent à empêcher que l’infestation ne continue de croître, et ceux qui sont purement nématicides.

Ce classement dépend aussi du type de nématode qui attaque l’agrume. Les nématodes endoparasites, c’est-à-dire, ceux qui parasitent l’intérieur des tissus végétaux, sont bien plus difficiles à traiter, et il est possible qu’un nématicide possède uniquement les propriétés nématostatiques si tous les animaux n’ont pas pu être éliminés. 

Quelque fois, malgré les traitements, la culture ne réagit pas bien, ou pas à temps pour permettre de stopper le plus grand dommage de l’infection due aux nématodes en raison de ses différents cycles de vie: il est toujours plus facile de traiter les nématodes sur la partie supérieure de la plante que ceux qui agissent sur la racine, et dans les deux cas, il est toujours plus simple de traiter les animaux externes que les parasites internes. C’est pourquoi il est préférable de prévenir que de traiter.

Pour conclure: étant donné qu’il existe autant de types de nématodes, qu’ils affectent différemment les plantes et que nous possédons des traitements très variés, la première étape pour arrêter un éventuel problème est de le prévenir. Il est important d’agir au plus vite et avec beaucoup de soin lors de son apparition. Il s’agit alors de détecter les symptômes de la maladie et donc de savoir quel animal agit, lorsque cela est possible, ainsi que l’endroit de l’action. C’est la seule manière de choisir le traitement adapté aux besoins. 

 

 

Comparte

derrière